• Astrologie physiologique

    L'Astrologie physiologique, un outil de valeur dans le domaine de la prévention santé.

    Organes, fonctions et planètes

    Alain ARRIGHI publié dans Astralis n° 42 Novembre / Décembre 1993

    De tous temps, l'astrologie a été utilisée à des fins de diagnostic médical. Les approches sont variées, et les correspondances entre le matériel astrologique d'une part (planètes, signes, maisons, aspects, etc.) et, d'autre part, la réalité physique du corps humain et de ses dysfonctionnements sont loin de faire l’unanimité chez les astrologues.

    Il est vrai que les méthodes proposées par les uns et les autres sont assez souvent impuissantes à rendre compte d'un cas concret. Quiconque étudie quelque peu la question s'en aperçoit aisément. C'est que l'astrologie médicale est chose difficile, car la diversité des situations pathologiques et la complexité du fonctionnement de l’organisme ne peuvent s'appréhender en lisant un ou deux traités d’astrologie. Cette même diversité et cette même complexité existent également au niveau du psychisme; et, pourtant, l'astrologie psychologique nous parait généralement bien plus facile et plus fiable que l’astrologie médicale. Pourquoi ?

    Pourquoi existe-t-il peu de spécialistes d'astrologie médicale ? Pourquoi trouve-t-on aisément de quoi se former en astrologie psychologique, alors que les compétences en astrologie médicale semblent plus difficiles à acquérir? Tout simplement parce qu'on peut dire assez facilement n’importe quoi quand on se cantonne au domaine psychologique : on ne court pas le risque d'être démenti par des faits tangibles. Alors qu'un médecin qui diagnostiquerait une entorse au pied droit chez un patient qui vient le consulter pour de violentes migraines n'aurait plus qu'à fermer boutique. . .

    L'article d'Alain Arrighi énonce une série de correspondances d'astrologie médicale, et est illustré d'un court exemple. Ce genre de travail ne prétend nullement à l'exhaustivité et n'est là que pour stimuler la curiosité du Lecteur et lui donner le goût de la recherche appliquée 

    En Astrologie Médicale, toutes les planètes symbolisent une partie du corps et correspondent à des fonctions bien précises.

    Pour illustrer cette première affirmation, nous allons nous intéresser à Mercure, qui régit le péristaltisme (mouvements qui brassent la masse intestinale). Avec un Mercure en Capricorne, ou en conjonction à Saturne, le transit intestinal sera toujours très lent.

    Dans le premier cas, le Capricorne, de par sa nature économe et lente, ralentit le transit. Dans le deuxième cas, Saturne restreint la fonction de Mercure.

    D'autre part, par analogie avec le signe qu'elles gouvernent, les planètes sont représentatives d'un ou de plusieurs organes. Prenons l'exemple du Soleil : affligé, il peut faire craindre des problèmes de colonne vertébrale (scoliose, lombalgie, hernie discale) en analogie avec le signe du Lion.

    Il est important, dans notre interprétation, de tenir compte des lieux d'exil et de chute de chaque planète. Il a été remarqué que, même bien aspectée, une planète en chute ou en exil fragilise les parties qu'elle gouverne.

    En Astrologie Médicale, les influences planétaires sont plus signifiantes quand une planète est maîtresse d'une maison de santé ou quand elle s'y trouve. En général, pour tous les astrologues, ces maisons sont les maisons I, VI et XII. Bien que certains aient écarté la Maison VIII : une planète maîtresse de cette maison ou l’occupant peut amener des problèmes de santé. Il sera donc nécessaire d'en tenir compte dans toute interprétation.

    Lors de l’interprétation, il faut être très prudent, car c'est l’association de plusieurs facteurs qui permet de faire un diagnostic juste. Avec la rigueur d'un enquêteur, nous chercherons tous les détails qui vont dans le même sens, pour ensuite en faire la synthèse.

    Astrologie  médicale, http://astrologueconseil.ek.la

    Les analogies planètes, organes et fonctions en Astrologie Médicale :

    Le Soleil : Maître du Lion, il régit le cœur, la colonne vertébrale, l'œil droit, le plexus solaire et la vitalité. Vitalité dont on pourra  mesurer la qualité en rapport avec les aspects qu'il reçoit, ainsi que par sa position en signe et en maison. Ces mêmes facteurs nous renseigneront sur la bonne ou mauvaise santé des organes et fonctions qui sont sous la dépendance du Soleil.

    La Lune : Maîtresse du Cancer, elle régit la poitrine, l'œil gauche, le grand sympathique, la lymphe, l'utérus, les ovaires, les trompes, les fonctions inconscientes (digestion, élimination, la menstruation, la gestation), les seins (sur le plan du fonctionnement organique, en excluant leur rôle érogène).

    Mercure : Maître des Gémeaux et de la Vierge, il régit les nerfs, les épaules, les bras, les mains, le cerveau, les ondes cérébrales (avec Uranus), la respiration (poumons, bronches), le péristaltisme, le langage (avec Saturne et Vénus). Il est également le coordinateur organique.

    Vénus : Maîtresse du Taureau et de la Balance, elle régit la gorge, les veines, les seins (dans leur rôle érogène), les organes génitaux féminins, la bouche, la voix, la langue, le larynx, les reins et capsules surrénales, les hormones féminines, les ovaires (avec la Lune.

    Mars : Maître du Bélier, il régit la tête, le nez, les muscles, les globules rouges et blancs, les hormones mâles (avec Pluton), l'influx sanguin, la verge, la cicatrisation (avec Pluton), et le fer du sang. Ainsi que les maladies aiguës ct courtes (sauf aspects dissonants avec Saturne), les interventions chirurgicales (avec Uranus) et les inflammations.

    Jupiter : Maître du Sagittaire et second maître des Poissons, il régit le foie, la rate, la vésicule, le sang, les modifications chimiques, le pancréas. Les fonctions de régénération, d'oxygénation, et de transformation (glycogène, les sucres). De Jupiter dépendent toutes les maladies par excès, et par conséquent l'usure prématurée.

    Saturne : Maître du Capricorne et second maître du Verseau, Saturne régit la charpente osseuse, la colonne vertébrale (les mauvais aspects entre le Soleil et Saturne font toujours de la colonne vertébrale un point extrêmement sensible), les genoux, les dents, la peau. De Saturne dépendent toutes les maladies par restriction, avec séquelles, et de longue durée.

    Uranus : Maître du Verseau, il régit l’électricité cérébrale, l'influx nerveux (avec Mercure), les chevilles, les artères, les spasmes et les dérèglements. Ainsi que les thérapies nouvelles, les nouveaux moyens de dépistage, et les amputations (Mars).

    Neptune : Maître des Poissons, il régit les virus, les bactéries (bonnes ou mauvaises), les comas, les maladies psychosomatiques (plus particulièrement en maisons I et VI), les dépressions nerveuses (avec Mercure), les empoisonnements, les suicides (avec Mars), les maladies amenées par l'abus de produits toxiques (drogues. alcool, médicaments). Ainsi que les anesthésies.

    Pluton : Maître du Scorpion, il régit l'anus, la vessie, la verge, la prostate (avec Mars). Pluton participe au phénomène de récupération du corps après une opération chirurgicale ou une maladie, surtout quand il est en bon aspect avec l'Ascendant ou son maître. Pluton est souvent impliqué dans les opérations de changement de sexe.

    Un thème d’exemple :

    Voici, à. titre d'exemple, le cas de Mr B. (10 novembre 1936, 17hTU, 43N33 7 E 00) qui a été opéré d'un cancer de la langue. Cette intervention a nécessité l’ablation d'une partie de cet organe, et des incisions ont été pratiquées au niveau de la gorge.

    Astrologie  médicale, http://astrologueconseil.ek.la

     Le cancer de la langue est représenté ici par les facteurs suivants :

    • la conjonction Vénus Jupiter, respectivement maîtres de VI et XII et de VIII. La conjonction fait de ces deux planètes un ensemble.
    • Jupiter régit les modifications chimiques du sang. Il est carré à Mars, ce qui donne une anomalie au niveau cellulaire. Mars est maître de XII.
    • Le carré Jupiter-Neptune indique le caractère toxique de cette anomalie. L’opposition Neptune-Saturne montre la chronicité de cette toxicité.
    • Vénus (maître de XII) carré Mars indique le caractère aigu de la maladie, et l’intervention chirurgicale sur la langue.
      • Uranus en Taureau en XII indique les incisions pratiquées au niveau du cou. La relation entre Vénus (la langue) et Uranus est encore signifiée par le sesqui-carré entre ces deux planètes.
    • Mars maître de XII en semi-carré à Mercure maître de I, est un indice de la possibilité d’avoir à subir des interventions chirurgicales.

    Ce thème n'est qu`un exemple parmi d'autres pour expliciter le rôle des différents facteurs d'un thème. En Astrologie Médicale comme dans les autres domaines, la recherche est primordiale.

    Alain ARRIGHI - Nice, juillet 1993

    Tous les articles sont aussi une invitation à un travail de recherche et à des expérimentations dont les résultats pourront être utiles à tous.

    Pensez à partager l'article, merci.

    Un petit clic sur les boutons en bas de page est le bienvenu. Merci.

    Astrologue - Astrologie - Astrologue Conseil - Nice

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :